Axe 1 : RECENTRER L’ACTION SUR LA VILLE

Patrimoine

Le site de la ville, une éminence karstique au confluent de deux rivières qui découpent des gorges calcaires, est unique dans le massif forestier landais.  Ce milieu naturel spécifique mérite d’être valorisé d’autant qu’il a donné naissance à un urbanisme et à une architecture d’un grand intérêt patrimonial, fruits d’une longue histoire qui court du Moyen-âge à la deuxième moitié du XXe siècle.

Ce patrimoine doit être l’objet d’une politique de rénovation qui favorise le logement pour tous et donne aux habitants un cadre de vie de qualité. En cela le projet s’inscrit dans la suite des travaux réalisés ces dernières années avec l’aménagement de la place du Pijorin et la restauration de l’église Sainte-Marie.

Rénover l’habitat

La rénovation du patrimoine architectural est au cœur de notre politique de développement. Nous proposons une action offensive de rénovation du centre-ville pour lui redonner son lustre et créer des logements. Aujourd’hui, il faut privilégier le retour vers les centres-bourgs pour protéger le paysage et éviter un usage intensif de la voiture qui est en contradiction avec les enjeux environnementaux du monde contemporain. La priorité sera donc accordée à la rénovation du centre-ville en trouvant des aides incitatives pour les propriétaires.

La mise en place de notre projet se fera en lien très étroit avec l’architecte des bâtiments de France, le service des Monuments historiques et le CAUE des Landes (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement).

Pour favoriser ces aides, nous demanderons le classement du cœur de ville en « site patrimonial remarquable » et en « petite cité de caractère ». Nous proposons que cette labellisation soit opérée dans la cadre de la Communauté de communes en associant les Villes de Saint-Justin, Labastide, Gabarret et les autres communes dont le patrimoine permet de justifier ce label.

Deux priorités guideront cet aménagement : la qualité des réalisations qui se feront avec des équipes d’architectes qualifiés et les préoccupations sociales car beaucoup d’habitants ont des revenus modestes. Les bailleurs sociaux seront donc les partenaires privilégiés du programme de rénovation urbaine. De nouvelles possibilités juridiques mais aussi financières se font jour concernant l’accession sociale à la propriété sur lesquelles on pourra s’appuyer pour une politique du logement dynamique. Ainsi, un locataire HLM depuis plus de cinq ans peut acheter son logement, après accord du Maire de la commune.

Maisons autonomes pour personnes âgées

Les personnes âgées ou handicapées doivent pouvoir bénéficier d’un logement proche des services en centre-ville et l’idée de « maisons autonomes »  avec de petits logements, associés à des jardins partagés pouvant bénéficier de services adaptés (cuisine et salles communes, visites régulières de médecins ou d’infirmières, factotum pour les courses, cuisine et salle de bain aménagées pour personnes à mobilité réduite)  doit être étudiée d’autant que l’Office Public de l’habitat (HLM), en partenariat avec les autorités municipales, construit ce genre de résidences (exemples : Benquet, Haut Mauco, Saint-Lon-les-Mines, Vieux Boucau).

Rénover les voiries et les trottoirs

La réflexion ne doit pas porter seulement sur l’habitat mais concerner l’ensemble de l’urbanisme : de nombreux trottoirs doivent être rénovés et mis aux normes pour les personnes à mobilité réduite (poussettes, fauteuils roulants…), certaines entrées de la ville remodelées.

Favoriser le commerce en centre-ville

La politique de l’habitat doit aussi permettre de soutenir le commerce en centre-ville. On doit tenir compte de l’expérience malheureuse qu’ont connu les villes moyennes en laissant partir leurs commerces à la périphérie. Certains commerçants de Roquefort approchent de l’âge de la retraite et il faut favoriser leur remplacement si l’on veut rendre la ville plus attractive et moins dépendante de la voiture. Cette remarque s’applique aussi aux professions médicales.

Cet article a été publié dans Projet. Mettre le lien en favori.