Démocratie participative

Partout, on s’inquiète de l’éloignement entre les élus et les habitants. Mais nous avons pu constater aussi que l’opération Budget participatif du département des Landes a été un grand succès par le nombre d’idées et de participants durant l’année 2019.

Nous avons une réelle volonté de prendre en compte l’expression des citoyens afin qu’ils expriment leurs besoins et s’impliquent davantage dans la vie de la commune et jouent un véritable rôle dans la prise de décisions

Ainsi nous mettrons en œuvre les actions et dispositifs suivants :

1-   Lien entre les élus et les quartiers : nous proposerons dès le début de notre mandat, une visite dans chaque quartier avec les habitants pour qu’ils nous fassent part de leurs attentes directement sur leur lieu de vie.

2-      Conseil des sages : Il s’agit d’une instance de réflexions et de propositions qui, par ses avis et études, éclaire le Conseil Municipal sur les différents projets et dossiers d’intérêt général concernant notre ville. Ses membres mènent collectivement une réflexion permanente sur la vie locale. Le Conseil des Sages, comme toute instance consultative, n’est pas un organe de décision. Cette dernière appartient aux seuls élus légitimés par le suffrage universel.

3-      Conseil des enfants et des jeunes : Il doit être un lieu qui intéresse les jeunes à la vie municipale, un lieu d’éducation civique où ils peuvent exprimer leurs aspirations et proposer des projets qui intéressent leur classe d’âge. Le travail sera mené avec les équipes enseignantes de l’école et du collège ainsi que les animateurs du périscolaire et ceux de l’espace jeune.

4-     Commissions extra communales : Elles intègrent les acteurs économiques et bénévoles de la vie locale. Elles permettent d’associer les citoyens à la vie de la commune et de favoriser leur dialogue avec les élus, de faire appel aux compétences des habitants et plus globalement, de faire vivre la démocratie locale.

5-     Intégrer le numérique à la participation citoyenne. Nous mettrons à la disposition des habitants les informations sur les projets. Des outils pourront être proposés comme des enquêtes participatives ou des « appel à idées citoyennes ». Enfin les citoyens pourront signaler les dysfonctionnements au sein de l’espace public.